MATHAZINE

La revue de

l’institut de Mathologie- Pierre Gallais

Habillage… bas… Billage

    où nous verrons

que

S’il n’est déjà pas simple d’emballer les billes… sans froisser,

Habiller un galet est une autre paire de manches !

N’imaginez pas que bien que Mathazine fut interrompue pendant une année, nous nous reposions dans nos hamacs. Imathginer n’est pas de tout repos et l’imagination, parfois, reste en souffrance.

Suite à la conférence conduite conjointement par Sylvie PIC (artiste), Etienne GHYS (mathématicien) et nous même à l’occasion de notre exposition « i -MATH-ginez » en janvier de cette année *, Etienne vint nous proposer d’emballer une sphère selon la procédure qu’il venait de démontrer….  Nous saisîmes la balle au bond.

Souvenez vous : dans le chapitre de Mathazine consacré aux surfaces Basiques nous avions évoqué la distinction entre surface collante et surface moulante, toutes deux surfaces enveloppantes de la surface basique. Le traitement des surfaces basiques par la surface collante associée, nous avait conduit à considérer une mathière infiniment élastique : le lathex. Dans le cas de la surface moulante il ne peut plus être question d’élasticité et cependant nous souhaiterions que la surface moulante permette de laisser un certain degré de liberté dans les mouvements et puisse suivre les déformations. Un tissu fait de fils métalliques pourrait donner un exemple de matière concrète susceptible d’illustrer l’objet mathaphysique que aurons à mathnipuler dans ce chapitre.

Pour et par ce travail nous nous approchons encore de plus près des préoccupations qui tracassent les couturiers. Pour ce travail qui fera intervenir des patrons et dont la complexité mathématique déborde nos compétences nous nous placerons sous le contrôle du sain patron Etienne Ghys, mathématicien-géomètre-topologue de son état.

L’emballage des billes a déjà une longue histoire. Au prochain numéro  nous résumerons un épisode qui introduit à notre étude et conduisit à produire la démonstration qu’Etienne nous dévoilait.

Note :

            * année 2010 . Le public ne fut pas nombreux, mais ceux qui étaient présents pourront dire dans quelque siècles (lorsque la mathologie aura fait son chemin) :  « j’y étais »… même si ici Ghys et nous même n’y seront plus !