MATHAZINE

La revue de

l’institut de Mathologie- Pierre Gallais

Une certaine presse à sensation.

Nous pouvons vous raconter la déjà longue histoire de l’habillages des billes.

Au dernier quart du 19ème siècle un certain mathématicien russe Tchebychev * fut sollicité par l’armée (russe) pour se pencher sur des problèmes d’habillage afin de faire des économies de tissu. Il ne remplit pas vraiment son contrat mais se piqua au jeu et de fil en aiguille réussit à produire une démonstration qui validait le fait d’habiller un hémisphère avec une seule pièce de tissu… sans couture. Homme pratique ou bien quelque peu joueur… (ce n’est pas à exclure lorsqu’on s’intéresse aux probabilités ??) lors d’une conférence le 26 août 1878 à Paris il exhibe une balle en caoutchouc « habillée » par ses soins  ( en fait deux hémisphères avec une couture à l’équateur). Pour plus de détails et développements nous vous renvoyons au papier écrit par Etienne Ghys ** et à la Thèse d’Anne-Marie Décaillot ***.

Etienne Ghys n’a pas pu saisir la balle au bond puisque cette balle a disparu de la circulation mais c’est dans l’esprit de continuer ce jeu, auquel il s’est piqué, qu’il réussit à trouver un prolongement ; lequel l’a conduit récemment à fournir la preuve qu’il est possible d’habiller la sphère toute entière en n’utilisant qu’une seule pièce de tissu ****. Non pas selon un « habillage trivial » comme il le nomme mais en étendant la procédure amorcée par Tchebychev. Ses papiers demeurant encore confidentiels nous demeurerons discrets.

Entre ces deux dates l’intérêt des mathématiciens pour ce qu’ils ont convenu d’appeler les réseaux de Tchebychev  a fait son chemin et nous les retrouvons « en liaison avec les surfaces à courbure négative constante et les équations aux dérivées partielles, dites de sine-Gordon »  (Etienne Ghys). Mais ceci n’est susceptible de trouver place que dans les revues dites « spécialisées » réservées à un public averti et initié !

une publication qui ferait sensation et effet de manche*****

dans les

Annales de la Mathologie

Notes :

            *  Tchebychev (Pafnouti Lvovictch), Okatovo 1821 – Saint Petersbourg 1894, mathématicien russe. Fondateur et directeur d’une importante école mathématique, il s’intéressa aux problèmes d’approximations, notamment en probabilités, aux fonctions elliptiques et à la théorie des nombres. (petit Larousse 2002)

            **  extrait du texte d’Etienne Ghys :     « Le titre de la conférence du 28 août à Paris, à l’occasion (de *) la septième réunion de l’ Association pour l’avancement de la Science, semble avoir été  » Sur la coupe des vêtements » (d’après [25, 26]) alors que le titre du manuscrit (de Tchebychev) contient le mot « habits« . La conférence fut semble-t-il un grand succès; le livre [20] relate que la balle circula parmi des participants ravis et que les jeunes organisèrent un jeu avec cette balle dans une cour du lycée… »

            *** Décaillot Anne Marie : Edouard Lucas (1842,1891) : le parcours original d’un scientifique français dans la deuxième moitié du XIXe siècle, thèse de l’Université Paris 5-René Descartes, 2 vol., 1999

            **** Pour être précis avec un seul morceau de tissu sans aucune couture ni plis il couvre 74% de la sphère et en prolongeant le morceau de tissu et moyennant quatre petites coutures, sans plis, la sphère entière est couverte.

            *****  Carabistouilles :  n.f.pl. Belgique. Fam. Bêtises, fariboles. (Petit Larousse 2002)….     Larousse n’est pas tendre…! avec Pierre Galet qui a pourtant travaillé avec beaucoup de sérieux à définir des « itinéraires Bis » dans le cadre de « l’art sur la Place » ** en 2003.

Notes de notes :

            * le « de » manque dans le texte d’Etienne Ghys. Il nous semble que ce soit une faute de frappe aussi nous permettons nous de corriger.

            ** à ne pas confondre avec l’art sur Laplace ( célèbre mathématicien (note de note de note … on n’en finirait plus… consultez votre dictionnaire)) qui se rapprocherait  beaucoup plus des préoccupations abordées dans le cadre de cette étude.